Ramadan en Malaisie : Une journée typique


Nous te parlions de voyager pendant le mois de Ramadan, nous l'avons fait ! Alhamdoulilah 🙂 Une expérience inoubliable dans un pays de nature accueillante et ouverte et qui l'est plus encore pendant le mois de Ramadan. Nous avons choisi la ville de Putrajaya, à 25km de Kuala Lumpur et centre administratif.

Nous y avons passé les dix derniers jours du mois de Ramadan, ​et nous partageons nos ressentis sur un trip à la fois cultuel et culturel en Malaisie.

Tu veux Nager et Bronzer

sans vis-à-vis ?

Télécharge notre ebook GRATUIT pour profiter du soleil sans te poser plein de questions

Une journée de jeûne en Malaisie​

​Tout commence après la prière d'al doher, l'adhan retenti dans toute la ville, suivi par une lecture du Qur'ane pendant une dizaine de minutes. Les plus courageux vont à la mosquée malgré la chaleur, mais la plupart attend la prière de l'asr pour sortir car il fait plus frais. Certains travaillent pendant le mois de Ramadan. C'est peu avant l'heure de l'iftar pour la prière d'Al Maghreb que beaucoup se dirigent vers les bazars ramadan, et les mosquées. Tu ressens une ambiance fraternelle et de partage : tu découvres différents plats colorés, des odeurs suaves, sucrées et salées et tu as envie de tout acheter, de tout goûter! Mangue fraîche, jus de noix de coco, nouilles garnies, plats en sauce, fruits et desserts exotiques frais et goûteux.... 🙂 Tout est là pour stimuler les sens, l'appétit et ton porte-monnaie!

ramadan bazar

Après ces quelques emplettes, tu prends la direction du parc aménagé en face du Palais de justice de Putrajaya pour prendre l'iftar et partager ce repas et la prière dans la mosquée attenante avec tous ceux qui sont présents. Une sorte de pique-nique grandeur nature, où tu partages ton repas en famille et tes voisins.

​​L'adhan retenti à nouveau et la prière de Tarawih commence après celle de l'ichae. La voix de l'imam te transporte tantôt vers Médine, tantôt vers Mecca, tantôt vers la mosquée de ton quartier. Tu vis le tarawih sur place, entouré de personnes que tu ne connais pas mais tu revis le tarwih et ressens la même ambiance fraternelle que tu as pu vivre dans la mosquée que tu as l'habitude de fréquenter.

​​A la fin du tarawih, certains restent dans la mosquée pour lire et prier davantage, d'autres se dirigent vers la sortie pour rejoindre les leurs, faire une pause au parc ou dîner dans le bazar Ramadan le plus proche où grands et petits jouent et se détendent malgré l'heure tardive. Au sein de la mosquée, une sorte de soupe populaire est distribuée : le "moreh", c'est encore une occasion de partager et d'échanger avec les locaux et tu ne la rates pas ! L'heure du tahajjud arrive, et tu ressens une ambiance de sérénité, de sakina dans la mosquée malgré l'heure tardive, la chaleur, et le jeûne.

Les murmures des lectures du Qur'ane et celui des douaas se font encore entendre quand l'adhan de la prière du fajr retenti et te fait vibrer ​au plus profond de toi. S'en suit la prière où tu te sens transporté à La Mecque : l'imam a une récitation juste, mélodieuse, et un ton qui berce tes oreilles !

​​C'est l'heure de rentrer pour récupérer un peu avant la prière de doher après laquelle tu fera le touriste en attendant al maghreb. La nuit a été longue, et intense. Tu profites de chaque instant car la fin arrive vite, et l'Eid avec.

Le jour de l'Eid en Malaisie​

Le jour de l'Eid est une journée particulière car c'est la fin d'un mois entier de jeûne, de prière et d'invocations, mais c'est aussi un eid​ que tu passes loin des tiens, mais proches des autres.

La plupart des malaisiens sont retournés en province pour passer l'Eid en famille, et Putrajaya est plus calme : cela se voit à la fréquentation des bazars Ramadan qui diminue, du trafic moins dense en ville et des commerçants qui ferment boutique.

​Ce jour-là, les malaisiens revêtissent leurs habits traditionnels : ‘Baju Kurung’ des robes pour les femmes et ‘Baju Melayu’ des tuniques pour les hommes. Tu portes ton qamis ou ta abaya mais tu ne te sens pas différent des malaisiens bien au contraire : tu fais partie d'eux. Tu prends la route pour la Mosquée comme les autres. 

Le serment est prononcé en anglais et tu es content que l'on ai pensé à toi ! Tu salues et souhaites un eid moubarak ou plutôt un "hari raya ​puasa" aux personnes à côté de toi.

Ce jour-là, on prépare le "ketupat" : un gâteau de riz concassé que l'on met dans des feuilles de cocotier tissés. Il y en a partout, et on s'offrent comme des petits pains.

Le "rending" est aussi un plat de fête : c'est une sorte de ragoût de viande épicé , accompagné en dessert par le "lemang" : un riz gluant au lait de coco cuit dans des bâtons de bambou et des feuilles de bananiers.

Alhamdoulilah, tu as pu goûté toutes ces plats, et tu remercies Allah​ pour ces bienfaits. Il ne te reste que quelques jours avant de partir, et tu profites de ces derniers instants en te demandant quand est ce que tu reviendras fouler cette terre si différente mais où tu te plait tant...

J'ai bien envie d'y retourner inchaALlah! En attendant, je te souhaite de pouvoir voyager pendant le mois de Ramadan. Que ce soit au bled, pour une Omra, la Malaisie ou autre. C'est vraiment une expérience à vivre dans sa vie. 

Alors où penses-tu passer le prochain mois de Ramadan ?​ Laisse-nous ta réponse en commentaires!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *